Comment réduire son impot en outre mer ?

Comment réduire son impot en outre mer ?

Réduire son impôt est ce que recherchent de nombreux contribuables qui estiment qu'ils en paient trop. Ils sont donc en quête de dispositifs qui leur permettront de réduire leur impôt grâce à des investissements. D'ailleurs, ils sont incités à investir en outre-mer afin de bénéficier d'avantages fiscaux. Comment réduire réellement son impôt en outre-mer ?

L'immobilier comme moyen de défiscalisation

Pour réduire votre impôt de manière légale et efficace, vous êtes invité à investir dans les départements et les territoires d'outre mer. En effet, ces régions manquent de logements sociaux et mettent en place des dispositifs comme la loi Girardin pour pallier ce manque. Cette loi encourage, les contribuables de la métropole à investir le marché de l'immobilier en outre mer par son volet social. Cela marche puisque depuis l'instauration de ce dispositif, le nombre de logements sociaux a augmenté dans tous territoires confondus.

Cette loi est en vigueur dans la grande majorité des DOM-TOM, de la Réunion à la Guadeloupe en passant par la Guyane. Les autres zones ne sont pas en reste à l'instar de la Polynésie française, de la Martinique ou encore de Saint Martin. Mayotte ou encore Saint-Barth bénéficient également de cette loi qui incite à développer le marché de l'immobilier sur place tout en assurant le développement social et économique de la région.

Quelle réduction à la clé ?

La loi Girardin Social contribue à réduire l'impôt en achetant un bien immobilier qui va entrer dans le parc de logements sociaux de la ville. Le contribuable ne fait pas qu'acquérir un appartement ou même un bâtiment en entier, mais il accepte de le louer dans le cadre de cette politique. Il dispose ainsi de deux options dans sa perspective d'investissement : location libre et location intermédiaire. La première solution lui donne la possibilité de ne pas plafonner le loyer appliqué.

La deuxième solution consiste, pour sa part, à plafonner le loyer selon une référence précisée par un décret à hauteur de 2 450 euros hors taxe par m2. Cette loi impose que la location libre se fasse sur une durée de cinq ans avec un taux de réduction de l'impôt de 40% de la valeur d'acquisition du bien immobilier. Elle dit aussi que la location intermédiaire doit se faire sur 6 ans avec une défiscalisation de 50%. Le contribuable doit, dans ce cas, louer son appartement non meublé.

Une mesure très incitative

La branche sociale de la loi Girardin est très incitative car le dispositif met en jeu une réduction fiscale à hauteur de 64% du prix d'achat, si le contribuable installe un système d'énergie renouvelable dans la résidence. Ce dernier bénéficie également du même taux s'il décide d'investir dans un endroit urbain classé sensible. Ce dispositif lui donne l'occasion louer son logement à des proches : enfants, parents, etc.

La loi Girardin n'encourage pas que l'investissement immobilier car elle dispose d'autres volets comme l'industriel ou l'environnemental. Pour tout investissement en outre-mer, ECOFIP aide les contribuables à monter un financement de défiscalisation. ECOFIP est en effet le leader du montage en loi Girardin et est présent dans le domaine depuis 25 ans. Grâce à ce type de structure, vous pouvez envisager une défiscalisation dans de bonnes conditions.